Catégories Le Blog

Communication : comment comprendre son chat ?


Quelle signification donner aux comportements de votre chat ? ChatDOC donne les clés pour décoder son langage et mieux comprendre son chat.

D’habitude, il n’est pas commode le vieux Gaston ! Mais là regardez-le, avec ses yeux ronds comme des billes, ses moustaches en avant, sa tête légèrement penchée, il veut des papouilles c’est sûr mais aïeuhhh, il m’a mordu le bougre…
Ah les chats ! On a beau les observer, les aimer très fort, il y a quand même des moments où on passe à côté de ce qu’ils veulent nous dire.
Quels sont les moyens d’expression du chat ? Que pouvons-nous en comprendre ? Voici un petit précis de commiaounication.

Comprendre les attitudes de votre chat

Les signaux visuels envoyés par le chat en disent beaucoup sur ses humeurs ou intentions. Par exemple, si Cachou posté devant la pâtée d’anniversaire que vous avez mis deux heures à choisir parce que le-thon-il-aime-mais-les-crevettes-ça-fait-plus-fête vous regarde de façon insistante et un brin dédaigneuse, vous comprendrez aisément qu’il faut ressortir fissa les vieilles croquettes sans quoi vous serez maudit sur les 10 générations à venir. Voyez, c’était pas si compliqué en fait.

Le visage

Au niveau du faciès, le chat dispose de moins de plasticité que le chien pourtant, entre les oreilles, les yeux et les moustaches, il exprime de nombreux sentiments différents. Une observation globale aidera à mieux interpréter les postures :

  • Oreilles dressées et en mouvement + pupilles rétrécie : Sushi n’est pas content du tout du tout du tout.
  • Oreilles en arrières + pupilles dilatées : c’est un signe de peur

Plus subtiles, les moustaches complètent le tableau. Quand le chat n’est pas serein, il les déploie et les oriente vers l’avant alors qu’à la cool il les garde groupées et dirigées sur les côtés.
Enfin, attitude des plus charmeuses : le clin d’œil ravageur de Raoul ! Allongé, la tête à peine relevée vers vous, le voilà qui vous regarde et cligne des yeux. Il est bien, il est heureux, il dit merci la vie, bref tout roule.

La queue

  • Dressée, perpendiculaire au sol : tout va bien, Zorro s’approche en ami. Il a d’ailleurs aussi les oreilles en avant et les moustaches décontractées, zen le gars.
  • Elle remue lentement mais lourdement de chaque côté du corps : méfiance ! L’attitude est plus agressive, il vaut mieux laisser votre fauve vaquer à ses occupations.
  • Ébouriffée : là c’est pour impressionner ! Il est ici question de se montrer plus gros, et implicitement plus fort, face à ce qui est perçu comme une menace.
  • Entre les jambes : deux possibilités à interpréter en fonction du contexte, la peur ou la soumission.

Là encore la posture est souvent à considérer dans son ensemble. Un chat qui dort et remue la queue n’a certainement pas la même intention que celui qui a en plus les pupilles dilatées et les oreilles en arrière. Quoi qu’il en soit on dira aux bambins de rester éloignés, au cas où…

Le dos

Arrondi, il s’accompagne généralement du hérissement des poils sur tout le long de la colonne vertébrale. Le chat l’utilise en posture offensive comme défensive mais dans les deux cas, c’est qu’il y a menace.

Que dit votre chat quand il miaule ?

Vous avez bien quelques miaulements courants en tête mais figurez-vous qu’il existe jusqu’à 16 vocalises distinctes chez le chat adulte ! Cette particularité, qui en fait l’espèce carnivore possédant le plus de ” vocabulaire ” , viendrait de la prédilection des matous à évoluer dans des environnements sombres.
D’une manière générale, on attribue ces vocalises à 4 situations distinctes :

  • le conflit
  • la reproduction
  • la communication mère-chaton
  • les interactions avec les humains

Les sons produits sont quant à eux de 3 sortes :

  • les sons « gutturaux »: assimilables à des roucoulements mais façon chat, ils sont utilisés pour avoir de l’attention, signifier de la reconnaissance ou donner son approbation. Quoi, vous n’aviez pas demandé son avis à Bichette ? Elle vous le donne, quand même!
    Ces vocalises incluent le fameux ronronnement qui fait fondre. Ce son dont l’origine viendrait de la relation mère / chaton exprime le bien-être et signifie aussi que votre chat se sent en sécurité, là, sur vos genoux. D’ailleurs vous en êtes tellement honoré que vous n’osez pas bouger, et oui…
  • les miaulements : destinés à l’altercation, ils se déclinent en une gamme particulièrement étendue allant du couinement visant à rappeler qu’il est l’heure de manger au chant d’amour rauque et, de préférence, nocturne.
  • les sons agressifs : plutôt saillants et aigus, on y inclut hurlements, grognements, feulements et crachats, tout ce qui fait qu’à ce moment là on n’a pas vraiment envie d’aller chatouiller le ventre d’Elmo. Selon les situations, ils sont utilisés de manière offensive ou défensive.

L’importance des odeurs dans la communication de votre chat

Les odeurs permettent aux chats d’identifier un territoire, un individu ami, un plan drague… Il les diffuse par plusieurs moyens :

  • les urines et excréments : assez évidentes, au sens figuré comme au sens propre d’ailleurs, il est intéressant de remarquer qu’un chat va systématiquement recouvrir ses offrandes malodorantes quand il est sur son territoire mais ne le fera pas lorsqu’il est sur ou hors des limites de ce dernier. Une façon supposée d’étendre son empreinte. Le marquage par les urines est aussi un comportement fréquent, particulièrement chez les mâles.
  • la peau : au même titre que l’urine, les glandes sébacées de la peau produisent des phéromones qui sont un identificateur fort. En se frottant, joignant ainsi un moyen de communication tactile, les chats imprègnent les meubles, objets, gens de leur odeur et les intègrent ainsi à leur territoire de manière amicale et rassurante.
  • les coussinets : des glandes sébacées se trouvent aussi sur et entre les coussinets. Lorsque Loupiotte fait ses griffes, elle pose son odeur et indique sa présence par un signal visuel et olfactif.

Alors on résume « Miaou » = j’ai faim. « Miiiiiaou » = je t’ai déjà dit que j’ai faim ? « Miaou Miaou Miaou » = j’ai faim j’ai faim j’ai faim ! « Rrrr miaou » = dis, tu m’aimes ? Bon ben fais un truc j’ai faim !
Avec ça vous voilà parés !